Avenir des départements : Communiqué de la délégation CGT reçue à l’Elysée le 2 juillet 2018

Avenir des départements : Communiqué de la délégation CGT reçue à l’Elysée le 2 juillet 2018

Mardi 2 juillet 2018, à notre demande, une délégation des syndicats CGT des personnels CD78, CD92, CD93, CD94, Ville de Paris, Région Île-de-France et SIAAP a été reçue à l’Elysée par les conseillers du Président en charge du dossier du Grand Paris.

A cette occasion, la délégation est intervenue en faveur de territoires solidaires et novateurs et pour le maintien du triptyque Région – Départements – Communes pour l’Île-de-France autour de quatre points (cf. contribution CGT en cliquant ici) :
1) le calendrier
2) la consultation et la représentation citoyenne
3) le financement des services publics
4) l’inquiétude des agents quant à leur devenir ainsi que celui des services publics

Les conseillers du Président ont pris note de nos revendications et nous ont affirmé qu’aucun arbitrage n’a été pris pour l’instant.
Le Président rendra sa décision à l’automne 2018.

Nous avons multiplié les exemples motivant le maintien des départements dans leurs différents domaines de compétences.
Nous avons également questionné sur des points très spécifiques : maintien du statut de la ville de Paris et du SIAAP, devenir des crèches départementales, fusion Yvelines / Hauts-de Seine, etc…

En l’absence de réponse à nos différentes interrogations, nous avons réaffirmé que nous n’accepterons pas de remise en cause brutale de nos emplois, de nos droits et acquis et des services publics utiles auxquels les Franciliennes et les Franciliens sont attachés.
Les syndicats CGT reçus en délégation – des personnels CD78, CD92, CD93, CD94, Ville de Paris, Région Île-de-France et SIAAP – demeurent déterminés et mobilisés.

Précision pour les agents du CD 78, comme pour ceux de l’EPI 78/92 :
Les décisions présidentielles à venir seront déterminantes pour notre avenir.
Selon les conseillers du président en charge de ce dossier, « c’est un enjeu majeur de revoir le fonctionnement du Grand Paris, nous sommes au milieu du gué, avec un système qui s’est complexifié sans répondre aux enjeux. Cela demande de retravailler sur l’évolution de l’organisation« .  Cette évolution du Grand Paris devra notamment « ne pas recréer de fractures supplémentaire et trouver une cohésion de l’ensemble de la région petite et grande couronne« .
Leurs propos montrent clairement que le projet est bien loin d’être enterré, au contraire…
Ils démontrent également que la réflexion engagée concerne bien l’ensemble des départements d’Île de France, nous sommes tous concernés !

Ces évolutions à venir risquent de se heurter au processus de rapprochement des services Yvelines / Hauts de Seine qui s’amplifie (cf. Feuille de Chou Juin/Juillet + conférence de presse du 28.06.2018 de Mrs Bédier et Devedjian).
Aussi, il est primordial d’agir pour préserver les missions de notre collectivité dans l’intérêt du personnel et de la population.

D’ores et déjà, nous donnons rendez-vous aux agents territoriaux lors de la journée du 18 octobre 2018
« Quel avenir pour les services publics départementaux ? » à la Bourse du travail de Paris.

D’autres informations suivront sur cette initiative que nous co-organisons avec les autres syndicats CGT des Conseils Départementaux franciliens…

Documents associés :
– contribution CGT rencontre elysée 2 juillet 2018 
– Feuille de Chou CGT juin juillet 2018

Imprimer cet article Télécharger cet article