Mobilisation des PMI : Bilan et perspectives janvier 2018

Mobilisation des PMI : Bilan et perspectives 2018

Contexte global, démarche CGT, bilan de la mobilisation, perspectives… à lire dans cet article…

Contexte global

Le Conseil Départemental des Yvelines réorganise ses services sans prendre en compte l’expertise des professionnels de terrain.
C’est particulièrement le cas pour les missions de Protection Maternelle et Infantile des centres de PMI.
Sans concertation, le Conseil Départemental a déjà fermé 2/3 des centres et créer un centre de contact téléphonique qui gère les RdV….
A présent, il prévoit une réorganisation pour le 1er trimestre 2018 qui vise dans un premier temps à cloisonner les missions, et à créer entre autre une cellule agrément.
Dans un second temps, il était prévu d’externaliser cette cellule agrément au sein d’un établissement public interdépartemental Yvelines / Hauts de Seine, bien sur, toujours sans aucune prise en compte de la parole des professionnels, ni réelle concertation avec leurs représentants.
Ce contexte fait lien avec des conditions de travail dégradées, un manque de reconnaissance, de moyens etc…etc…
Les professionnels ont alerté la collectivité par plusieurs courriers d’équipes, réaffirmant notamment l’importance de maintenir une polyvalence de mission dans l’intérêt de la population et des familles yvelinoises. Ces courriers n’ont pas permis d’obtenir gain de cause, pire, la collectivité a tenu une position totalement opaque quant au projet d’externalisation à l’EPI 78/92 de la mission agrément, posture qui accentue grandement le manque de considération à l’égard des professionnels.

Démarche CGT

La CGT a organisé une Assemblée du personnel des centres de PMI en septembre 2017. Cette Assemblée avait pour objectif de permettre aux agents des différents TAD et centres de PMI de confronter leurs préoccupations, réalités de terrain, niveau d’information…
La CGT a fait part du projet caché par l’institution d’externalisation de la mission agrément à l’EPI 78/92.
En effet, la commission permanente des Hauts Seine a voté le 18.09.2017 “la mise à disposition d’un agent départemental auprès du Département des Yvelines, afin de conduire une mission de préfiguration en vue de la création d’un service interdépartemental des modes d’accueil de la petite enfance“.

Il a été décidé par les professionnels présents à l’assemblée de faire un courrier signé par les professionnels de PMI (Lt PMI PF 09.17), de lancer une pétition ouverte à la population (pétition population PMI 09.2017) et d’envisager une mobilisation le 18.12.2017. si la collectivité maintenait ses positions.

La CGT a organisé une 2ème Assemblée Générale début décembre 2017, il a été décidé d’un mouvement de grève le 18.12.2017 lors de la journée départementale PMI.

Cette démarche au plus près des agents c’est associé à diverses interventions syndicales auprès des représentants de la collectivité, d’interventions au Comité Technique et de demande de visite de locaux de centres de PMI auprès du Comité Hygiène et Sécurité.

Bilan de la Mobilisation

Le 18.12.2017, lors de la Journée départementale de la Protection Maternelle et Infantile et du Planning familial une cinquantaine d’agents, en grève et dans l’action, ont fait irruption dans l’amphithéâtre aux cris de « PMI en colère », interrompant ainsi le discours introductif de M. Lebrun Conseiller Départemental en charge de la famille.
Grâce à cette mobilisation une délégation a été reçue par Monsieur Lebrun et par Madame Esquerre, ce qui a permis que le dialogue s’amorce sur les conditions de travail et la reconnaissance professionnelle.

Le compte-rendu de la délégation est à lire en cliquant sur : CR délégation PMI 18.12.17

Comme mentionné dans ce compte-rendu, le projet d’externalisation de la cellule agrément est abandonné.
Nul doute que cela soit lié à la mobilisation sous toutes ses formes.
Le fait que ce projet soit dévoilé à l’Assemblée Générale de septembre, que ce soit suivi d’une pétition bien relayée, puis d’un préavis de grève pour le 18.12 est très certainement la raison majeure de ce recul de la collectivité.

La presse a relayé cette mobilisation, article à lire en cliquant sur ce lien.

Perspectives

La CGT reste extrêmement vigilante sur le devenir des missions de prévention maternelle et infantile, des conditions de travail, des moyens, l’effectif etc…
L’amorce de dialogue social qui s’est engagé le 18.12.2017 doit perdurer, se traduire en acte, notamment par une réelle reconnaissance professionnelle instaurée.
Le réseau d’échange entre professionnels des différents TD est précieux et doit se poursuivre.

Pour la CGT nous restons déterminés, notamment dans le cadre des instances paritaires, pour défendre
– Une organisation du travail conforme à l’expertise des professionnels,
– La reconnaissance de leur métier, et de leurs missions,
– Les moyens nécessaires  au service de la population.

Enfin, concernant la question de la retenue sur salaire en cas d’arrêt maladie, nous interpellons l’ensemble des parlementaires des Yvelines.

Imprimer cet article Télécharger cet article